Portrait : Mazarine Kalonji, les coulisses du make-up art

Dans les coulisses d’un défilé de mode, d’une séance photo ou une émission de télé voire un tournage de film se cache une ombre qui met en lumière tous les acteurs desdits moments : La maquilleuse.

De ses mains créatives imaginatives, minutieuses et appliquées , elle donne un sens artistique au naturel humain. Couramment appelé make-up artist, ce métier en vogue s’octroie des chiffres d’affaires dignes de tout emploi stable.

C’est ce métier sur lequel se repose Mazarine Kalonji, jeune étudiante de 22 ans graduée en Relations Internationales à l’Université Bel Campus. Pour elle, le make-up est une passion qu’elle partage avec ses clients.

Une passion qui aboutit à un business florissant qu’est « Beauty Maz » dont elle est Chief Executive Officer.

Elle nous livre plus amples détails au cours de cette interview.

1. Comment est née votre passion pour le make-up?

Je pense que c’est un don parce que j’avais l’habitude de m’exercer avec le maquillage que j’avais. Petit à petit, j’ai su le développer avec les vidéos que je regardais sur YouTube. J’avais une grande soeur qui y était déjà à fond, ce qui m’a donné envie de me lancer.

2. Vous attendiez-vous à en faire un business?

Sincèrement non, j’ai d’abord commencé sur mon visage puis deux ou trois personnes et plus tard d’autres personnes proposaient de me payer pour les maquiller donc tout est parti de là.

mazarine 2

3. Qu’avez-vous connu comme difficultés et avantages?

J’ai eu du mal à m’intégrer dans ce domaine , ce n’est pas facile étant donné qu’être maquilleuse équivaut à tout autre boulot et se faire un nom n’est pas une mince affaire non plus mais en travaillant dur, on y arrive, quand on veut on peut !

Par contre, j’ai eu l’opportunité de rencontrer diverses personnes ou personnalités, d’apprendre de ces personnes et plusieurs portes me sont ouvertes aujourd’hui.

4. Comment vos proches ont conçu votre nouvelle vie de maquilleuse pro?

Les membres de ma famille n’étaient pas surpris puisqu’ils le voyaient déjà en moi mais pour mes copines, ça paraissait invraisemblable. Jusqu’à la fin de mes études secondaires, je ne me maquillais pas du tout du moins superficiellement et du coup j’ai gagné en maîtrise et j’en faisais une affaire. J’en suis moi-même surprise (rires).

5. Quelles sont les motivations que vous donnez pour évoluer dans ce domaine?

Être passionné et aimer ce travail sans quoi rien ne marche. Pas pour se mettre en compétition avec qui que soit ou juste par envie mais pour s’épanouir et aller loin.

mazarine 3

6. Comment justifiez-vous l’afflux vers le make-up comme métier?

Je constate que beaucoup le font par imitation ou de manière anodine « na sentiment » comme on dit en lingala. Or, le manque de passion limite le champ d’action.

7. YouTube participe beaucoup à la divulgation du make-up art, d’ailleurs Kylie Jenner qui tient une ligne de cosmétiques en ce domaine en a goûté les fruits et est même en passe d’être la plus jeune milliardaire de l’histoire des Etats-Unis à seulement 21 ans. Avez-vous donc des projets en tant que Youtubeuse ou carrément créer un centre de beauté?

Personnellement, je n’ai pas encore de chaîne YouTube, je suis active sur Facebook et Instagram pour le moment mais je dirai que ces idées ne me déplaisent pas, cela dépend de l’organisation surtout de la vision des choses. Mais pour commencer, je pense exclusivement à une master class pour l’année prochaine ce qui est moins fréquent à Kinshasa et me permettra de répondre aux questions de toutes ces personnes qui aiment ou aspirent au Make-up art.

Lentement mais sûrement!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s