Francophonie : L’UCC remporte le jeu concours « Chasse au trésor francophone de Kinshasa »

Trois noms, BOBANGA WAWA Béni, BOKWALA IFENGE Isaac et BOLENA DJANGI Julia, tous étudiants en Master 2 (LMD) Droit public de l’Université Catholique du Congo, ils ont remporté haut la main le 1er prix de la deuxième édition de l’événement culturel organisé à l’occasion de la journée internationale de la Francophonie.

Ce prix n’est pas une première pour ces 3 étudiants reunient dans le groupe
« Trimots » (trio des mots).
En effet, lors de la première édition du concours en 2017, ils avaient fini premier comme le témoigne Isaac BOKWALA.

« C’est pour nous la deuxième fois de prendre part à ce concours qui avait débuté l’année dernière. Pour la première édition, nous étions informés au travers de l’affiche attachée au portail de l’Université, site de Mont-ngafula. Et Comme nous avions fini premier, nous sommes restés connectés au site d’où nous avions appris l’organisation de la 2e édition à laquelle nous avions accepté de prendre part. »

Ce jeu, à la fois ludique et sportif, consiste à chasser des énigmes autour de la ville de Kinshasa dans 4 communes différentes, ainsi il permet aux participants de découvrir la ville et profiter d’une expérience nouvelle en apprenant des faits qui ont trait avec la francophonie.

Avec leur prix de 900 dollars américains, le groupe Trimots a surclassé celui de l’Ifasic (Malaya) venu en deuxième position suivi de l’UPC avec l’équipe la colombe.

« Une lourde charge que de participer avec l’étiquette de l’Université Catholique du Congo, mais ç’a toujours été un honneur de porter les couleurs de cette prestigieuse institution de formation universitaire. C’est une fierté pour nous de se présenter au nom de notre Alma mater. Cela a aussi fait notre force : Lumen super Flumen (la lumière sur le fleuve). »

Notons que ce jeu a une importance capitale, elle permet aux étudiants congolais de découvrir les activités du Campus Numérique Francophone de l’AUF à Kinshasa comme lieu francophone de formation et d’éducation numérique et de se familiariser à cette grande famille francophone dont fait partie la République Démocratique du Congo.

A lire aussi : NEF 2018 : Jonathan Esole, le futur des mathématiques est congolais

Un commentaire Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s