ESU : Le ministre Mbikayi dans le bain des forum internationaux sur l’enseignement.

Après le Festival Amani qui s’est tenu à Goma, le ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU), Steve Mbikayi Mabuluki, s’était envolé jeudi dernier pour Le Caire, en Egypte, où il a participé au 3ème Forum africain sur la science, la technologie et l’innovation, ensuite il s’est envolé pour la Havane, au Cuba, pour prendre part au 11ème Congrès international sur l’enseignement universitaire.

Notons que cette 3e édition de l’ Africa STI Forum met l’accent sur l’importance de la recherche pour favoriser l’innovation et des biens et services exploitables, en misant sur le secteur privé dans cinq domaines : changement climatique , nutrition , eau , TIC et industrie pharmaceutique – sélectionnés car ils offrent des opportunités concrètes de transformation économique en Afrique.

Objectif : assurer une croissance économique et doper la compétitivité du secteur privé africain en recourant à la science, aux technologies et à l’innovation. Ce, en incitant les pays du continent à investir davantage dans la recherche, l’enseignement supérieur et les sciences, afin de bâtir une économie du savoir et de ne pas rater le train de la nouvelle révolution industrielle en marche.

L’avantage de ce forum est qu’il permet aux dirigeants de l’enseignement d’esquisser, ensemble, une feuille de route commune pour intensifier la place des sciences, des technologies et de l’innovation sur le continent.

Notons qu’il est facilement observable qu’il y a de moins en moins d’étudiants dans les domaines précités par faute d’orientation selon un sondage lancé par l’équipe Tchikeva sur ses pages Facebook et Twitter.