Patricia Lukusa : Passionnée par l’écrit mais étudiante en économie.

Du peu qu’on sait d’elle, Patricia Lukusa est étudiante à l’Université Catholique du Congo. Deuxième Graduat dans la faculté d’économie, sa passion à elle, ce sont : « les lettres ».

La voici à coeur ouvert, répondant à quelques questions de l’équipe Tchikeva.

1. Pas une grande carrière d’écrivain mais aujourd’hui, vous détenez une page Facebook avec une audience de plus 2000 personnes, ce qui est impressionnant, vous écrivez depuis quand ?

R/ 1 an plus exactement

2. Ça peut paraître paradoxale, vous écrivez des romans mais vous êtes dans une faculté des chiffres, comment expliquez-vous cela ?

R/ J’ai toujours aimé ce qui a trait aux les lettres et à la lecture mais ce n’est que récemment (un an) que j’ai découvert que c’était une passion.

3. Doit-on comprendre que ce n’est pas une erreur d’orientation ?

R/Non. Pour ma part, rien n’arrive au hasard. Et je crois même que combiner les deux (ce qui est rare pour beaucoup) est une preuve aux yeux du monde que les deux peuvent très bien aller ensemble. D’où ma vison d’être dans les deux domaines (chiffres et lettres). En plus, j’ai découvert ma passion d’écrire alors que j’étais déjà en fac d’économie. Ce qui fait que j’aie le privilège de combiner les deux.

4. Ne pensez-vous pas qu’au-delà de la passion, la formation en écriture est nécessaire ?

R/Bien sûr que si ! La formation dans n’importe quel domaine est nécessaire. C’est pourquoi je fais un effort de suivre des formations en ligne.

5. Combien des romans à votre actif jusque-là ?

R/Un, en pause, un autre en réécriture. Disons 2.

6. Certes, on écrit pour partager une pensée, une idéologie. Quelle idéologie transmettez-vous à vos lecteurs ? Et sur quel thème écrivez-vous généralement ?

R/Je fais de mon mieux pour transmettre le maximum d’émotions ressenties par mes personnages (tristesse, joie…) à mes lecteurs. Et aussi leurs donner la possibilité de lire dans mon esprit, dans mon coeur. Que mes lecteurs se situent , se référent et se voient dans ce que je raconte. Et enfin retenir quelque chose d’essentiel qui va les faire grandir. En parlant de thème, la romance complexe (mon premier roman). Le deuxième (une sorte de légende/mythe)

Jeune femme, mais avec d’innombrables rêves pour sa carrière, elle compte publier ses oeuvres de façon électronique et par la suite en format papier ou en dur. Du reste, l’équipe Tchikeva lui dit félicitations et lui souhaite de bonnes choses pour la suite.

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Joëlluc dit :

    Salutations à toute l’équipe Tchikeva ainsi qu’à Patricia Lukusa.
    J’ai bien suivi votre interview, Patricia et j’ai quelques appréciations.

    Tous les grands auteurs de la littérature, que nous connaissons, nationaux comme internationaux ont débuté par des essais avant de se lancer dans leurs premiers romans officiels. Ce qui n’est pas votre cas. Ne pensez-vous pas que cela représente un danger pour la carrière que vous compter embrasser ? D’autant plus que vous pourriez être découragée par de lots de critiques.

    Vous comptez faire une sortie officielle en solo ou bien vous êtes bien parrainée par un auteur de renom?

    Pour vos débuts, pourquoi ne pas se focaliser à un genre littéraire précis à la place d’un mélange des romans complexes et des légendes?

    Du reste, je vous encourage et vous souhaite de très bonnes chances et une bonne et longue carrière. J’espère remplir ma bibliothèque de vos oeuvres.

    Merci à l’équipe Tchikeva, toujours au service de la jeunesse estudiantine.

    J'aime

    1. Patricia dit :

      Bonjour, merci de votre intérêt pour ce que je fais. C’est très encourageant ! Aussi, Excusez moi pour ce gros retard, il m’était un peu difficile de localiser votre commentaire. Sinon voici les réponses à vos questions qui j’espère seront les plus claires possible.

      << Je ne pense pas que cela soit réellement un danger pour moi de ne pas avoir à débuté avec les essais comme c'est le cas de plusieurs auteurs. Je crois que mon cas peut être un tout petit peu différent c'est-à-dire " si dans l'ordre naturel" de début de carrière de chaque auteur a été de commencer avec des essais, le mien peut être totalement le contraire (commencer par les Romans et embrasser les Essais ensuite).

      Pour la sortie officielle, nous y pensons. Je dis "nous" parce que comme ce sera une première fois pour moi de publier et que je ne connais que théoriquement les modalités et les procédures d'éditions, j'aimerai me faire aider et pouvoir ensuite prendre mon envol.
      Et Oui j'ai un parrain, un auteur de renom avec qui on échange et qui laisse libre cours à mon imagination.
      Pour mes débuts on se focalise sur les romans et la réécriture de plusieurs articles, parce que ce sont des points forts qui ont été vite repéré, qu'on essaie de parfaire avant d'embrasser les autres genres.
      C'était un plaisir ! Encore merci pour votre intérêt.

      J'aime

  2. Joëlluc dit :

    Tout le plaisir est pour moi. Tout est maintenant clair comme vous l’aviez espéré. Je suis excité et impatient de vous lire. Merci…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s