Chapitre 18 : La vérité !

Out of Time

Éric n’avait pas encore appris la nouvelle. Quelqu’un devait le lui annoncer. Alors Teddy se proposa d’aller le voir, il était certainement dans les couloirs de l’hôpital.

  • Comment va-t-elle à présent ?
  • J’ai appris qu’elle s’en sort bien

Qui sont ces personnes ? De qui parlaient-ils ? Pourquoi dans un endroit aussi reculé que les autres ? Il devait s’approcher un peu plus quand il reconnut Lewis et Raul entrain visiblement de parler de Taiana. L’un demandant des nouvelles de l’autre et l’autre qui répondait.

  • Que faites-vous là demanda Teddy d’une voix méfiante
  • Rien de grave, mentit Raul. Tu es Teddy j’imagine

Teddy le répondit par un signe de tête. Que fait Lewis ici ?

  • Lewis ? Je pensais que tu étais suspendu, demanda Teddy étonné de le voir
  • Je … je suis venu …
  • Tu as perdu ta langue, le coupa Raul, il le toisait du regard
  • Non, bien sûr que non, reprenant soudainement toute sa force. Je suis venu récupérer une fiche
  • Une fiche ? pour en faire quoi ? continuait Teddy
  • Teddy, dit Raul, pour le distraire. Il commençait à poser un peu trop de questions. Que cherches-tu de ce côté ? je pensais que tu devais rester aux côtés de ta dulcinée. Faisant une moue totalement innocente

Il pensait arriver à le distraire, non mais il rêvait ! Il allait voir ce qu’il allait voir !

  • Tu veux faire quoi avec la fiche ? une fois de plus Teddy reposa sans faire attention à Raul
  • Éric est dans les parages, tu sais dit Lewis (presque en sueur, il ne savait pas quoi répondre, il essayait visiblement de se trouver une échappatoire)

Plus pour longtemps ! tu vas me dire ce que tu fais ici se dit Teddy intérieurement

  • Oui, je sais Lewis. (très calme) Que viens-tu faire ici ? ton refus d’obéir peut te couter cher je te rappelle

Oups, il l’avait touché.

***

 

Raul était venu s’informer auprès de Lewis pour savoir si celle-ci était déjà morte pour se moquer de ses deux frères.

En fait, Taiana avait osé refuser les avances de Raul et il était bien décidé à lui faire cet acte ! Si Éric l’aime tant et qu’elle l’aime alors l’un allait manquer l’autre. Lewis était chargé de rajouter une bonne dose de belladone dans sa nourriture pour qu’une fois que Taiana s’en dormirait, ce sommeil profond lui conduirait très certainement à la mort. Chose qui a été très bien fait mais seulement Taiana était sous cure de puissants médocs qui une fois en contact avec la belladone créèrent un arrêt cardiaque. Forte qu’elle est, elle avait lutté !

 

***

La déception

  • Tiens donc ! que faites-vous là, dit Steve qui, lui aussi était à la recherche de Éric

Ils avaient des postures bizarres, que se passe-t-il ici, demanda Steve surpris de les voir là. Lewis ? Que fais-tu ici ?

  • Je lui posais la même question, renchérit Teddy
  • Il devait me rendre service, dit Raul, d’un ton de défi
  • Quel genre de service, demanda Steve ?
  • Je ne vois pas pourquoi je te répondrai, gardant le même ton de défi

Steve rit et bougea la tête en signe de regret et dit

  • Le genre de service qu’on demande à un pot d’empoisonner sa future belle-sœur, j’imagine

Teddy ouvrit les yeux et la bouche tellement il était étonné

  • Qu… quoi ? je ne peux pas f… faire c…ça, tu le sais bien Steve, titubait-il, il suait terriblement pendant le couloir était climatisé
  • Avant qu’elle fasse l’arrêt cardiaque, on lui a prélevé du sang juste comme ça, Taiana était étrangement faible, expliquait Steve, quand j’ai découvert avec regret qu’il y avait un somnifère puissant dans son sang, comment as-tu pu ? Elle avait confiance et c’est comme ça que tu lui rends l’appareil ? demanda Steve vraiment déçu du comportement de son collègue

Raul ne tenait plus, il était couvert de honte et Lewis lui n’en pouvait plus. Cet acte allait vraiment lui couter cher. Sa carrière de cardiologue brillant risquait de tomber à l’eau à cause de Raul. Qu’est-ce qui lui avait pris de faire ça ?

  • Quelle explication me donnerais-tu pour que je te croie ? Continuait Steve

Teddy qui n’en revenait toujours pas, il regardait Lewis et Raul sans trouver les mots, il voulait pourtant dire quelque chose mais que dire que Steve n’avait pas dit

 

***

 

Un bon souvenir

 

  • Hey, que faites-vous là ? demanda Éric très joyeux. Vous n’avez pas appris la nouvelle ? mon bébé va bien

Raul le regarda et cracha

  • Que veux-tu qu’on fasse ?
  • Je ne t’ai pas adressé la parole, Raul. Ah tu es là ?! je ne t’ai même pas vu, dit-il innocent. Bon dites-moi que faites-vous là ? vous avez perdu vos langues ou quoi ?

Teddy prit Michael des bras d’Éric. Heureusement qu’il s’était endormi

  • Je viens de découvrir que notre frère avait en fait empoisonné Ma belle-sœur

Éric rit aux éclats et d’une seconde à une seconde, Raul reçu un coup que nul n’avait vu venir

  • C’est pour elle, dit Éric. La prochaine fois que je te revois tourner autour d’elle, je t’enverrai au cimetière et crois moi je tiendrai parole! D’un ton menaçant

Raul caressant sa joue endolorie quand sentit qu’il avait le gout du sang dans sa bouche. Éric avait bougé toute sa bouche au point de lui arracher deux dents. Crachant du sang et ses deux malheureuses dents, il regarda Éric. Ce dernier y vit des éclairs qui disaient tout. Il était sur le point de réagir quand Steve l’en empêcha

  • Que comptes-tu faire ? dit-il devant lui
  • Tu as vu ce qu’il vient de me faire ? dit Raul très en colère
  • Oui, j’ai vu et pour une fois je dois avouer qu’Éric a bien grandi, en se moquant de Raul. Au moins tu te souviendras de lui avant de poser un acte irresponsable dit Steve très calme
  • Steve, le poussa Raul avec violence. Il doit savoir qui est son grand frère en dirigeant un gauche du coté de Éric

Steve le  stoppa net et dit

  • Sors de cet hôpital. Il regarda Lewis, quant à toi tu me suis dans mon bureau ! d’un ton autoritaire

 

***

 

Les deux sœurs

Après la batterie d’examens qu’elle avait passée, Mandy n’en revenait pas. Sa sœur n’avait plus de problèmes cardiaques. Il s’était envolé comme ça ! Dieu merci. Aucun ciseau ne passera sur le corps de sa sœur.

On lui avait enfin permis de voir sa sœur chérie, elle était faible mais elle était hors du danger.

  • Bienvenue parmi nous petite folle, dit-elle joyeuse
  • [Elle sourit, comme elle aimait sa Mandy] je t’aime plus que tout, réussit-elle à articuler
  • Je t’aime aussi Tai et félicitation, tu as réussi ton test. Tu es hors de danger maintenant

Elle voulait parler mais elle n’en avait pas la force.

  • Steve, dit elle
  • Shut, dit Mandy caressant ses joues devenues maigres, tout va bien maintenant. Il n’y aura plus de greffe de cœur et je ferai tout ce qui est en mon possible pour que tu ailles bien, en la regardant

Pour réponse, elle réussit juste à sourire

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s