Chapitre 9 : Coup de pouce

le

Yemi-Alade--715x400

Depuis leur séparation, Taiana arrivait à peine à se concentrer. Elle traversait des moments très difficiles. Professionnellement, elle faisait de son mieux pour que tout aille dans l’ordre, sentimentalement par contre c’était à peine tenable. Quand elle n’arrivait pas à gérer un problème, elle avait tendance à se renfermer. Et plus, ça arrivait, plus elle commettait des erreurs que Célia se chargeait volontiers de corriger. Célia, c’était sa secrétaire et meilleure amie. Quand tout allait mal, quand son monde tournait à peine, Célia était là.

  • Il va falloir que tu te ressaisisses ma belle, lui dit-elle. En te renfermant sur toi-même, l’équipe se perd aussi. Nous avons besoin de revoir notre directrice. [pour la motiver]. Réveille-toi et dis-toi que malgré tout l’amour que tu ressens pour lui, il faut aussi penser à l’équipe. NOUS avons besoin de toi et honnêtement J‘ai besoin de ma meilleure amie. Lui avoua-t-elle

Elle était juste devant elle en train de l’écouter. Apparemment devenue insensible. Taiana était perdue. Elle pouvait sourire avec le monde entier mais tout ceci était juste pour faire bonne figure. Dans son for intérieur, elle n’existait pratiquement plus.

  • Essaie de te charger de certains dossiers importants. Je vais aller mieux ne t’inquiète pas. Réagissait-elle chaque fois que Célia lui demanda de travailler

 

Mandy, pensa Célia. Mandy pouvait faire quelque chose. Célia n’avait qu’à la contacter et le sommeil prolongé de Taiana s’arrêterait. Comment entrer en contact avec elle sans que Taiana ne le sache? Elle décida alors de lui contacter ;

Célia au téléphone,

  • Allô ? Dit-elle
  • Célia, dit Mandy. Quelle bonne surprise? Dis-moi tout va bien ?
  • .. Oui, fin en partie
  • En partie? Comment va ma sœur? Demanda-t-elle inquiète du coup
  • Taiana ne va pas bien, avoua-t-elle

C’était évident. Un silence de 3 mois était effectivement inquiétant. Elle appelait Mandy chaque 3 jour.

  • Dis-moi Célia, qu’est-ce qu’elle a?

Elle préféra la mettre en garde en avance

  • Je préfère me désengager bien avant. Tu connais ta sœur, elle m’en voudra certainement
  • Ne t’inquiète pas Célia, je sais comment l’aborder

***

La dernière rupture lui avait emmené à l’hôpital, celle-ci n’est même pas une  rupture et elle se comporte comme ça? Elle décida de l’appeler sur le champ ;

  • Mon bébé
  • Mandy, [surprise] elle dormait -ou elle essayait de dormir- quand Mandy appela
  • Je te dérange [faisant une moue totalement innocente]
  • Non, non, mentit-elle. Tu vas bien? Dis-moi quelles sont les nouvelles? Un nouveau bébé est en route? Ou tu viens me voir? Allant droit au but

Elle semblait bien et c’était du coup difficile d’aborder le sujet. Mais Mandy savait aussi que c’était sa façon à elle de passer à autre chose

  • Humm effectivement un nouveau bébé est en route, dit-elle souriante au bout du fil.

Un bon sujet qui éveilla sa curiosité,

  • Encore un bébé? [surprise] Michael a à peine une année ou deux ans
  • Je sais, dit-elle un peu coupable. Mais c’est arrivé. Et je suis contente [ça se sentait qu’elle était vraiment contente)
  • Bon soit ! c’est une fille ou un garçon? Ou peut-être les deux? [Toujours curieuse]
  • Petite curieuse, on se calme. Tenta Mandy de calmer Taiana
  • C’est à peine que je suis enceinte, dit-elle
  • Ah Okay, soulagée du coup. Comment va mon beauf chéri?
  • Teddy va bien. Il te salue en passant
  • Humm dis-lui que je lui fais un gros bisou. Et demande-lui de prendre soin de toi comme je le fais toujours
  • Humm ne t’inquiète pas, il t’entend et il sourit même.

Voilà, le moment était bien choisi pour introduire le sujet

  • En parlant de prendre soin, commença Mandy, comment va Éric?

Elle sentit du coup un vide et préféra éluder la question.

  • Comment va Michael, ça fait longtemps hein dit-elle
  • Tai, ma question mérite une réponse et je la veux cette réponse, répondit-elle sérieusement et le plus calmement possible
  • J’ai pris mes distances. Ne me demande pas pourquoi. Coupa-t-elle
  • Bien ! Comme tu veux, et comment tu vas toi même, dans ton for intérieur, je veux dire?
  • Tu poses trop de questions Mandy, dit-elle souriante
  • C’est comme ça que je suis et c’est comme ça que tu m’aimes ma belle. Allez ! raconte tout à maman
  • Il s’est permis de se marier et veux me faire croire qu’il m’aime toujours… Introduit elle toute triste du coup. Mais ce ton se voulait aussi colérique !

Ça commençait à sortir, c’était déjà un progrès. Le but était qu’elle se libère de tous les maux qu’elle a gardés en elle

  • … La dernière fois qu’on s’est vu, je lui ai dit que je voulais prendre l’air. Nous avons tous les deux besoin de distances pour clarifier nos sentiments réciproquement. Se justifia-t-elle

Mandy l’écoutait avec tant de patience

  • … Professionnellement, tout va mal Mandy. J’ai l’impression que j’ai tout perdu, ma force, mon intelligence, ma concentration, … Éric est partie avec ça et je me retrouve sans rien. Célia s’occupe de tout le temps que je me reprenne. Mandy j’ai peur que je sois réellement malade

Eh bien! Le problème était plus grave qu’elle ne le pensait. Tai était vraiment malade. À première vue, on dirait que c’est ce qui arrive quand on donne tout à un homme sauf rien. Que reçoit-on en retour?

  • Calme-toi d’abord, dit-elle
  • Tu penses que je devais faire une thérapie?
  • Contre quoi, lui demanda Mandy surprise
  • Pour guérir de l’amour que j’ai à l’excès pour Éric. Dit-il avec une moue colérique
  • [Mandy rit] tu crois que c’est une maladie? Je pense que tu devrais d’abord te ressaisir. Si vous vous aimez réellement peu importe ce qui a entre vous, il te reviendra (comme s’il était partie de lui-même) mais pour le moment tu dois rentrer dans ton travail. Je pense plutôt que ton équipe a besoin de toi, physiquement au point, professionnellement aussi. Te morfondre pour l’amour, ma belle, je pense que tu as plus d’expérience que moi en amour, ça vient ça part. À toi de savoir comment ménager et évoluer. D’un côté, ça t’aide à grandir et prochainement tu ne referas pas la même bêtise.

[Parole de maman] pensa Taiana

  • Je n’ai pas plus d’expérience que toi, se défendit elle en plaisantant
  • Il faut te ressaisir ma belle, sinon Michael n’aura plus de tata, dit-elle sérieuse. Déjà qu’il demande à te voir, je ne saurai pas répondre à cette question,
  • Quelle question ? Demanda-t-elle, innocente
  • Humm je pense que tu as saisi le message. Dit-elle d’une voix innocente aussi

***

3 mois plus tard,

Taiana était dans son bureau en train de travailler quand elle reçut un appel en provenant de Chine,

Tiens donc, dit-elle. Heureusement qu’elle comprenait le mandarin, l’appelant avait commencé en mandarin.

Elle était invitée à une conférence sur le Leadership et entrepreneuriat. Il était question de parler leadership et bien évidemment récompenser les meilleures entreprises du monde pour l’année 2016.

Le voyage était prévu pour la semaine suivante. Elle commençait à se préparer parce que certainement elle prendrait la parole en tant que directrice de Johnson’s Enterprise

  • On va à Hangzhou, dit-elle à Célia
  • Quoi? C’est quoi ce nom?
  • [Taiana la regarda] prépare tes bagages, je te donnerai les explications en route.
  • Dans l’avion tu veux dire?
  • Humm non, on y va la semaine prochaine
  • Ah Okay
  • Mais on doit être au point. On ne connait pas qui on rencontrera là ou quelles questions on nous posera là
  • Ne t’inquiète pas, je suis prête, je parie que tu l’es aussi, en lui clignant les yeux
  • Tu n’as pas à t’inquiéter chérie. Je suis revenue, dit Taiana souriante

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s